Promenade dominicale : le Général et la bouteille de Médoc

Je n’ai pas encore eu le temps de creuser outre mesure dans l’histoire de Roppongi, mais il semblerait que le fait que l’on y trouve tant de « vie nocturne » vient du fait que des baraquement américains y furent installés après la seconde guerre mondiale. Ces baraquement auraient eux-mêmes pris la place d’anciennes casernes de l’armée japonaise complètement rasées pendant les bombardements de Tokyo.

Cette ancienne installation de l’armée japonaise explique que l’on trouve près de la station de métro Nogizaka sur la ligne Chiyoda un endroit tout à fait paisible : la maison du Général Nogi ainsi que son sanctuaire puisqu’il fut sanctifié après sa mort.

Il semble que Général Nogi soit assez populaire. Peut-être est-ce du à sa barbe blanche et fournie qui lui donne un petit air de Père-Noël. Le bonhomme cependant eu une vie toute militaire et pas vraiment légère qui reflète l’évolution du Japon d’alors.  Fils de samurai, il est notamment connu pour la conquête éclair (1 jour) de Port-Arthur alors aux mains des Chinois en 1894. Dix ans plus tard, rebelotte : Port-Arthur est alors sous contrôle des russes et les deux pays sont déterminés à passer part l’épreuve de force pour savoir à qui reviendra le contrôle du port stratégique et plus globalement de la Mandchourie. On rappelle alors le vieux général.

Le Japon est alors sûr d’un résultat rapide. Las! les russes ont fortifié la place avec leur subtilité coutumière : la campagne finira par un siège de 6 mois, avec tranchées, mortiers, obusiers, etc… (ce qui arrivera en Europe 10 ans plus tard). Le Général fut même contraint de recevoir des rallonges en hommes, les 90000 premiers n’ayant pas suffit.

Les russes ayant fini par se rendre, il semblerait qu’il fut reconnu comme héro national (peut-être justifié, ce n’est pas si souvent que l’on gagne une guerre contre les russes). Lui-même conscient de sa victoire en demi-teinte, il propose à l’empereur de se racheter en se suicidant. Ce que l’empereur décline en disant qu’il est responsable des ordres et que Nogi devait vivre tant que lui-même vivrait…

… ainsi le Général et sa femme firent un suicide rituel le jour de l’enterrement de l’empereur en 1912.

Sur place existe encore sa relativement petite maison de style « armée française » (le seul panneau rédigé en anglais dans l’enceinte dit qu’il est tombé amoureux du style de l’armée française pendant un voyage d’étude en Allemagne !), ainsi que son écurie puisqu’il fut paraît-il un grand amateur de chevaux. Au travers des vitres de la maison on peut voir l’endroit où les corps ont été retrouvés. En contrebas on trouve le sanctuaire, le tout est baigné de verdure.

Dans l’enceinte du sanctuaire, un petit sous-sol dans lequel sont entreposés quelques calligraphies ainsi que des objets utilisés par le général (montre, lunette, sabre,…) ; plus une bouteille de Médoc. Ma compréhension de textes écrit avec 90% de kanjis compliqués est limitée, mais il existe une possibilité que cet alcool ait été utilisé lors de son « passage »… …un homme de goût ?

Cela dit le sanctuaire est charmant et très calme : il propose bien évidemment les cérémonies de mariage. Si l’on veut éviter de se faire photographier par des meutes de Gaijin en se mariant au Meiji-jingu c’est sûrement une alternative valide (et économique)… mais ne doit-on pas avoir l’impression que le vieux Général nous regarde depuis la fenêtre vide de sa maison ?

Publicités

Une Réponse to “Promenade dominicale : le Général et la bouteille de Médoc”

  1. 流鏑馬(Yabusame) « L'echo du Kanto Says:

    […] les arbres, les pierres, parfois même certaines personnes (Par exemple le général Nogi: Promenade dominicale : le Général et la bouteille de Médoc). Ces kamis sont susceptibles et il vaut mieux s’assurer de leur bonne volonté en […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :