Let’s Go

Lundi dernier (le 11) s’est tenu un évènement bien sympathique, le « Igo Festival » dont je crois c’est la 3ème ou 4ème édition. La Roppongi Hills Arena était divisée en plusieurs parties :

  • une partie « café » avec des tables et des gobans de 4×4 (les plus petits qu’il m’ait été donné de voir)
  • une partie réservée aux simultanées sur 9×9 entre public et professionnels
  • une partie où étaient dispensées des leçons de base sur les règles du go à l’aide de grands goban magnétiques
  • le centre de la place était occupé par le « go pique-nique ». Il s’agit de tapis verts (dieu merci ils ont réussi à se réfréner d’utiliser les horribles bâches bleues qui servent d’habitude aux pique-nique…) disposés de-ci de-là permettant aux gens de s’asseoir. Le staff prêtait des goban 9×9 et ainsi les gens pouvaient jouer entre eux où avec le staff (vraiment sympa par ailleurs). Personnellement deux parties ont suffit pour constater l’ampleur des dégâts, surtout en ce qui concerne le tsumego…
  • une estrade qui accueillait un tournoi de 13×13 (pour faire tenir en une après-midi) entre six jeunes et jolies professionnelles.

Le tournoi était à élimination direct avec des règles de temps drastiques qui n’ont rien à envier à ce que l’on peut parfois voir sur KGS : 10 secondes par coups avec 3 périodes de réflexion de 1 minutes. Je crois que l’idée qui préside à cette règle est que un bon pro pour un 13×13 doit pouvoir réfléchir à l’issue de la partie en 3 fois…?

Les participantes étaient habillées avec de très jolis Hakama. Parmi elles, la célèbre Umezawa Yukari qui est la seule des six à avoir une page wiki en français… …car elle a été conseillère technique sur le manga « Hikaru no Go ». Comme son effort dans Hikaru no Go le montre, elle oeuvre beaucoup pour rendre le go populaire. Ainsi elle ne s’est peut-être pas trop battue lors de la première partie pour pouvoir participer aux divers ateliers où elle a manifesté un grand enthousiasme.

Effectivement elle jouait noir et a perdu de ~10 points de territoire (avec le 5,5 points de komi contre elle ça commence à faire sur 13×13) contre Suzuki Ayumi qui devait par la suite s’imposer dans le tournoi et gagner le prix… …des diamants ! C’est la fin de leur match qu’on voit sur la photo, Umezawa Yukari est sur la gauche.

La joueuse qui m’a fait la plus forte impression fut Nagashima Kosue qui est « juste » shodan qui a mis le feu à chacune de ses parties, gagnant la première soit au temps soit par abandon (je n’ai pas trop compris, mais elle avait une position gagnante), la seconde par un écart de 1,5 points pour finalement livrer un combat épique en finale qui, hélas !, s’est soldé par une défaite après une erreur d’inattention. Mais pas de regrets puisque sa position était un peu compliquée de toutes façons.

Les commentaires aussi étaient assurés par des célébrités. Je ne sais pas si on peut le reconnaître tout à droite sur la photo, mais ce fut l’occasion pour moi de passer le bonjour à Takemiya Masaki sensei qui reste très populaire ici, même si récemment c’est plutôt sur une piste de danse que dans un tournoi de go qu’il s’illustre… il ne se souvenait plus de moi, ni de sa performance dans le tango de Roxane.

De façon traditionnelle les commentaires étaient assurés par un joueur et une joueuse. Accompagnant Takemiya, Mannami Kana qui fait la couverture du numéro 3 de GoTeki, un magazine gratuit sur le go plutôt à destination des jeunes femmes je dirais qui sous-titre : « Devenir belle à partir de l’intérieur de la tête ». C’est elle qui est debout à gauche sur la photo.

Hélas je n’ai pas reconnu la joueuse qui faisait parti de la deuxième paire de commentateurs, mais le joueur était lui l’archi-célèbre Cho-U. Un rapide tour sur sa page wiki nous apprend qu’il est le deuxième joueur évoluant dans la ligue japonaise à avoir remporté tous les 7 tournois majeurs. Le premier étant Cho-Chikun. Cho-U est l’un des plus forts joueur japonais du moment.

Avec un temps de 10 secondes par coup, il n’y avait pas beaucoup de place pour les commentaires. Takemiya a trouvé la solution : la plupart de ses interventions se limitaient à des « Oh ! », « Quel coup merveilleux ! » et quand il se livrait à une intervention plus réfléchie, il montrait une pierre indiquant la couleur de la joueuse qui aurait l’avantage.

Enfin pour finir sur une note encore plus people, Mannami Nao a aussi fait une apparition : déguisée en civile son arrivée avait tout d’une opération commando cachée derrière l’estrade. Il s’agit de la jeune soeur de  Mannami Kana et au Japon dans le monde du go c’est une star de la télé puisque elle fait les commentaires du tournoi de go de la NHK qui passe le dimanche midi et compte vraisemblablement des millions de spectateurs dans le monde (j’en suis). Bien que venue en simple spectatrice sont status lui a permis de faire une petite apparition sur scène à la fin : « je suis venue en tant que spectatrice, mais je suis heureuse de voir que le nombre de participant est si important (…) avec des amis nous nous sommes retrouvés par là et nous avons bu un peu de vin blanc (…) ». Effectivement elle avait ce qu’il convient d’appeler un petit coup dans le nez. Mais là-encore peut-être est-ce simplement le vertige des salutations, autographes et photographies…

 

Publicités

Une Réponse to “Let’s Go”

  1. Popa Says:

    On croirait tout à fait l’article du journaliste d’une revue de go…
    Des infos, de l’humour et une écriture agréable, bravo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :