Stupeur et Tremblements (de terre)

Suivant l’adage : « There is no free lunch », je suppose qu’on ne peut être le pays des onsens sans quelques inconvénients, en l’occurrence du volcanisme et une activité sismique hors du commun.

La préparation de la population aux circonstances et éventuelles conséquences d’un tremblement de terre majeur est bien assurée et passe notamment par l’existence de centres de prévention où tout à chacun peu recevoir une formation de base.

Samedi dernier, petite visite au « Life Safety Learning Center » ou un programme de deux heures nous fait visualiser un petit film de fiction et réaliser trois épreuves qui devraient permettre d’augmenter les chances de s’en tirer indemne en cas de tremblement de terre.

Le petit drama s’intitule « Et si un tremblement de terre de force 7 frappait Tokyo aujourd’hui ? » et se concentre sur la façon dont un jeune adolescent (qui comme par hasard venait de faire d’assister à une formation dans un centre de prévention) vit les évènements. Il réussit à sauver sa mère et sa grand-mère coincées sous leur commode (ils n’avaient pas attachés leur meuble correctement) avant qu’une réplique ne détruise intégralement leur maison. Et dans la foulée il part éteindre un feu qui embrase l’usine du père de son meilleur ami à l’aide de la motopompe du voisinage.

La conclusion est intéressante. On le voit contempler au crépuscule la métropole en flamme (le Sky Tree ajouté par ordinateur a apparemment tenu le coup) et dire : « La ville est détruite, beaucoup de gens sont morts, mais ma famille est en sécurité donc je pense que nous allons pouvoir reconstruire l’avenir »…

Suivent les trois « épreuves ». Premièrement utiliser un extincteur. Conseils usuels : ne pas paniquer, prévenir, diriger sur la source du feu (ici une video sur un écran qui réagit à la pression), ne pas s’approcher trop près du feu et ne pas essayer d’éteindre un feu trop important.

La deuxième, évacuer un bâtiment enfumé. En fait ils s’agit plutôt d’un grand appartement garni de plus de portes que raisonnable et a priori disposées de façon quasi-aléatoire, en tout cas non rationnelle… Les instructions : ne pas paniquer, ne pas respirer la fumée (même si celle utilisée pour les besoins de l’exercice est non-toxique), pour ce faire se tenir près du sol, fermer les portes et vérifier leur température avant de les ouvrir. Le petit détail technologique ici c’est un ensemble de capteurs qui permettent de savoir (depuis l’extérieur du « bâtiment ») si quelqu’un dépasse le mètre vingt de hauteur alloué pour l’exercice (petite digression mais cette limite de 1m20 m’était rappelée dès le lendemain à la montagne russe à Hakkejima, lorsque je vis une petite fille essayer de convaincre le personnel du parc qu’elle atteignait bien la marque sans trop lever les talons sous le regard bienveillant de son père…).

La troisième épreuve est la simulation de séisme. Nous regardons d’abord un film explicatif qui brosse un portrait rapide du dernier gros tremblement de terre meurtrier au Japon, celui de Kobe en 1995. L’horreur de se tremblement de terre tient en partie à ce qu’il s’est produit au tout petit matin (5h46) quand un grand nombre de personnes dormaient encore et se sont donc trouvées dans l’impossibilité d’assurer les mesures minimum pour leur sécurité. Les personnes qui se sont retrouvée coincées dans les débris notamment se sont trouvée en grand péril. Effectivement, en conséquence du tremblement de terre, plus de 200 feux se sont déclenchés dans la ville, et les pompiers débordés n’ont bien souvent pas pu intervenir rapidement à cause des routes encombrées de débris.

Une autre video présente les… euh… 10 points à respecter lorsqu’un tremblement de terre se produit (Hélas ! c’est plus que les 7 éléments traditionnels de la mémoire à court terme…). Le message principal étant de se tenir en sécurité en se planquant sous une table pendant le tremblement de terre, et par la suite évacuer, se tenir informé tout en faisant attention aux répliques et aux diverses chutes d’objets.

Au Japon existent des règles plutôt strictes sur le mobilier notamment qui doit être fermement attaché au mur pour justement ne pas tomber. De plus de nombreux équipements sont sensibles aux tremblements de terre, par exemple les maisons les plus modernes auront ainsi une coupure généralisée du gaz en cas de tremblement de terre d’intensité moyenne ou plus, le shinkansen également s’arrête en cas de secousse sérieuse (ce fut le cas aujourd’hui pour le tokkaido shinkansen).

Le tremblement de terre simulé est de 6 sur l’échelle japonaise de mesure. Contrairement à la magnitude traditionnellement publiée (échelle de Richter) qui s’intéresse à l’énergie dissipée par le séisme, l’échelle japonaise d’intensité s’intéresse aux effets ressentis du séisme (.pdf).

Même si cette journée était riche en enseignements, je ne suis pas certain d’en sortir plus rassuré que je n’y suis entré (ce doit en être un des objectifs). Le dernier tremblement de terre majeur ayant frappé Tokyo est je crois le tremblement de terre de 1923. Durant ce tremblement de terre l’immeuble le plus haut de Tokyo, le Ryounkaku avait été détruit. Espérons que les actuels grattes-ciel de Tokyo soient plus robustes !

Mise a jour : Malheureusement il y a eu aujourd’hui un nouveau tremblement de terre aujourd’hui (11) dans le nord du Japon vers 15h heure locale. Le seisme est de magnitude environ 8.8 et d’intensite 7 sur l’echelle japonaise au maximum. A Tokyo l’intensite etait environ 5. Il y a un tsunami dans le nord du Japon(Miyagi-ken) et de nombreux incendies. A Tokyo le tremblement de terre etait suffisament fort pour etre effrayant, la yurikamome s’est arretee et on a vu les voyageurs evacuer a pied. Mais heureusement il n’y a pas ou tres peu de degats. Le plus effrayant sont les repliques qui donnent l’impression d’etre debout sur un flan.

Cinq heure après le principal tremblement de terre la télé japonaise continue de diffuser des images et d’énumérer les accidents et victimes. Les trains/métro ne fonctionnent toujours pas, les ascenseurs et les téléphones portables non plus (le réseau est saturé). A Tokyo les routes sont totalement embouteillées, et il n’y a plus un taxi disponible. Des répliques, heureusement d’intensité plus faible se font toujours sentir régulièrement, tous les quart d’heure environ.

En conséquence du tremblement de terre, puisque les moyens de transport en commun ne fonctionnent plus et que les routes sont bloquées par le nombre de voitures, un très grand nombre de personnes rentrent chez elles à pieds. Les combinis sont complètement vidées et les restaurant plein de gens attendant, à la radio ou la télé l’annonce d’une possibilité de rentrer chez eux.

Publicités

2 Réponses to “Stupeur et Tremblements (de terre)”

  1. Juan Says:

    Salut Eric,
    J’allais t’écrire un mail pour savoir si tout allait bien, et je me suis dit que tu avais peut-être déjà laissé un poste sur le sujet. Bingo ! Content de voir que tu as eu la formation théorique avant la pratique, et qu’internet n’est pas coupé … C’est juste une occasion pour ne pas aller au boulot ou vous rencontrez plus de problèmes ?
    A++,
    Juan

    • maaaraag Says:

      En fait on était au boulot quand ça s’est produit. Comme le tremblement de terre était assez lointain, ça commence à vibrer doucement avant de forcir. Intéressant de voir les collègues japonais passer du stade : « ah encore une nouvelle secousse, je ne bronche pas » au stade : « kowai ! kowai ! » (effrayant) avec en prime certains qui couraient en ordre dispersé. Enfin on en menait pas large non plus. A Tokyo les trains ont repris maintenant. Ceux qui ont pu sont rentrés chez eux à pied, à mon avis pas mal seront plus ou moins coincés pour la nuit. Enfin heureusement à Tokyo il n’y a pas eu tant de dégâts/victimes. Dans le nord entre le tsunami et maintenant les feux la situation est plus difficile.

      En tous cas c’est sympa de prendre des nouvelles ! J’espère que ça ne te dissuade pas de venir faire un tour dans le coin…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :