La « Messe » du jeu video

De Tokyo Game Show 2011

De retour au Makuhari Messe, salon des expositions de Tokyo, pour le Tokyo Game Show 2011, dernière édition en date du salon annuel du jeu vidéo. Nous arrivons pour l’ouverture de la première journée publique le samedi, et force est de constater qu’il y a foule. Ainsi après avoir acheter nos tickets, nous nous retrouvons à attendre dans la foule et sous un soleil, qui n’a pas encore compris que son rôle allait être fortement réduit dans la prochaine saison, de plomb. Lorsque nous bougeons enfin, c’est pour constater que nous allions entrer par la porte secondaire, ce qui implique faire le tour complet des bâtiments, à l’extérieur, au soleil.

L’an dernier été marqué par les kinects et autres playstation move, ainsi que par la 3D. Cette année ces deux catégories étaient plus discrètes, tandis que la mobilité semblait grignoter du terrain : jeux sur téléphones portables, mais également présentation de la nouvelle playstation vita, dont certains jugent qu’elle ne pourra battre la concurrence des smartphones, avis qui semble n’être pas partagé par les hordes de fans qui se pressaient pour y jouer.

Pour jouer au Tokyo Game Show, il faut d’ailleurs être patient avec en général quelque chose comme deux heures d’attente pour jouer entre 10 et 15 minutes… Une autre façon de voir la chose est de se dire que c’est toujours mieux qu’au parc d’attraction, et comme les personnes prêtes à attendre sont de surcroît venues avec leur propre console de jeu portable, ils ne doivent pas vraiment voir la différence.

Les décorations des stands rivalisaient de beauté : le stand de Basara sous forme d’une Chaya, le dragon du stand de Dragon Dogma, ou encore le tajine géant de Monster Hunter. Et si d’aventure la décoration du stand ne suffisait pas à attirer le chaland, ce rôle serait dévolu à un staff plus ou moins court vêtu chargé d’expliquer les mécanismes des derniers jeux, ou juste de poser pour la photo. A ce petit jeu là, il me semble que de ce côté là les filles de Kurohyou ne s’en sont pas trop mal sorties.

Un autre aspect important du Tokyo Game Show est le cosplay, qui se déroule à l’extérieur entre les halls d’exhibition. Trop déconnectés pour pouvoir détecter les tendances, à notre niveau le jeu est de simplement reconnaitre les personnages. Telle Bayonetta, reconnue non grâce à la pratique du jeu video, mais parce que sa précédence alphabétique rendait la jaquette du jeu facilement visible dans le Tsutaya depuis la porte d’entrée… Quoiqu’il en soit, je ne sais pas si c’est parce que je deviens moins critique, mais à mon sens la qualité des costumes était cette fois au rendez-vous. En dehors d’une espèce d’arbre enragé, hors-catégorie, notre préféré était une EVA01 refaisant toutes les scènes de l’anime : plutôt que de souligner nos goûts de vieilles personnes, disons que la série Evangelion bénéficie d’une popularité à la longévité exceptionnelle au Japon.

Petite surprise au coin d’une allée, un imposant stand « Magic the Gathering » (ça non plus ça ne nous rajeuni pas). Quelle plaisir que de découvrir que les filles du staff distribuent des cartes… …en japonais ! Qu’à cela ne tienne, ça nous fera faire des révisions…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :