Les Attaquantes

Les lecteurs francophones savent surement déjà tout ce qu’il y a à savoir sur le palmarès des français lors de ces olympiades. La déception de l’escrime et les bonnes surprises de la natation, l’or à la perche, l’or en handball accompagné par les habituels débats sur l’universalité de tel ou tel sport (si j’en crois un collègue américain, le « hand ball » aux USA c’est un sport qui consiste à faire rebondir une balle contre un mur un peu façon pelote basque et qui fait fureur dans les cours de récré), l’argent en basket chez les femmes (le même collègue américain m’a répondu, quand je lui demandais s’il avait vu le match : « non, juste le résultat, tu sais qui étaient les adversaires ? »), …

Je voulais juste revenir, avant que le soufflet olympique ne retombe complètement sur deux résultats.

Or olympique en marathon pour Stephen Kiprotich. Ceci est surement du à la qualité de ses courses d’entrainement, une part non-négligeable doit venir de la concurrence qu’il a eu à affronter sur le marathon de Tokyo de cette année où il a fini 3ème.

Médaille de bronze pour l’équipe de volley féminine japonaise que nous étions allé voir lors du tournoi qualificatif (de façon complètement fair-play, le tournoi qualificatif monde a toujours lieu au Japon). Après leur médaille de bronze aux championnats du monde en 2010 (eux aussi organisés au Japon (pour la deuxième fois consécutive)), elles espéraient une médaille. Je dois avouer que leur qualification laborieuse m’avait un peu fait douter.

Finalement une victoire très étriquée contre la Chine en quart et une victoire contre la Corée du Sud en petite finale leur permet d’accrocher la médaille de bronze. Comme lors du championnat du monde elles ont échouées face au brésiliennes qui elles conservent leur titre olympique (elles vont avoir la pression dans quatre ans à Rio).

Avec cette médaille, l’équipe totalise deux médailles de chaque couleur. Leur plus belle médaille serait la médaille d’or gagnée en 1964 à Tokyo (encore déjà à domicile !) qui est au centre d’une scène du dernier opus d' »Always ».

Après avoir disputé la finale des quatre première olympiades où le volleyball était présent, à Los Angeles (1984), après le boycott de Moscou (1980), elles n’arrivèrent que à avoir la médaille de bronze. C’est le sujet de l’anime « Jeanne et Serge » que je suppose beaucoup de gens de notre génération ont regardé : l’équipe japonaise de volleyball réussira-t-elle à accrocher une médaille à Seoul (1988) ?

Et bien non, la disette devait frapper l’équipe jusqu’aux olympiades Londres en 2012. Finalement Jeanne n’aura eu à attendre sa médaille que 28 ans !

Publicités

6 Réponses to “Les Attaquantes”

  1. Rafran Says:

    Il est vrai que tu étais un lièvre de qualité au marathon de Tokyo…

    • maaaraag Says:

      Oui…

      …ou en tous cas j’aurais bien aime : je suis parti de tellement loin que je n’ai jamais pu voir la tete de la course en fait (a Hibiya il y a bien un endroit ou l’on croise des gens qui ont environ 12 kilometres d’avance, mais avec la difference de temps au depart, je n’ai meme pas pu les voir a ce moment la !!!)

  2. L'echo Says:

    Pauvre Jeanne! Pourtant elle jouait avec talent et son coeur était bondissant (Aaaah les années 80)…

    • maaaraag Says:

      En plus avec « princesse Saori » l’equipe de Volley feminine japonaise, c’est un peu un cross-over avec les chevaliers du Zodiaque.

      Du coup je profite de repondre a ton commentaire pour expliquer le titre du post. Pendant longtemps j’ai cru que le titre japonais de « Jeanne et Serge » c’etait 『アタックNo.1』 (Attaque No.1). Mais en fait pas du tout ! « Attaque No.1 » c’est un autre manga puis anime qui est sorti bien avant (annees 60-70), qui serait sorti en France sous le titre « Les Attanquantes » (en tous cas c’est ce que wikipedia dit). En fait le titre japonais de « Jeanne et Serge » c’est 『アタッカーYOU!』 (Attacker YOU!). C’est un subtil jeu de mot puisque le prenom original de Jeanne c’est 優 (Yuu, meme si elle restera toujours Jeanne dans nos coeurs). Enfin on remarquera que les deux oeuvres partagent le theme « equipe feminine de volley » et que les titre du deuxieme doit etre une reference au premier (reprise du mot attaque en katakana, puis une deuxieme partie en caracteres romains), ce qui explique la confusion facile…

      • L'echo Says:

        なるほど!J’ai l’impression que « Jeanne et Serge » est beaucoup plus connu en France que « Les attaquantes ». Je ne connais pas du tout ce dernier anime…il n’a pas du passer au Club Dorothee! ^^

  3. L'echo Says:

    Reblogged this on L'echo du Kanto and commented:
    Les volleyeuses japonaises médaille de bronze… l’honneur est sauf! Et les basketteuses françaises sont en argent! Youpi! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :